Top

Initiatives pédagogiques dans le Groupe IGS, autour des RH et de la Paie

Initiatives pédagogiques dans le Groupe IGS, autour des RH et de la Paie

Réinventer la pédagogie et en faire bénéficier toutes les filières d’enseignement, notamment celle des RH et de la Paie. C’est la stratégie choisie par l’IGS, comme l’explique Jean-Michel Perrenot, directeur général exécutif chez Groupe IGS.

 

L’innovation pédagogique semble au cœur de la philosophie et des initiatives de l’IGS. Comment se traduit-elle concrètement ?

 

Notre volonté est d’innover et d’appliquer une logique d’amélioration continue à l’ensemble de nos activités de formation et d’enseignement. Cela doit bénéficier directement aux 14 000 personnes que nous formons chaque année dans nos centres de Paris, Lyon et Toulouse, sur nos 8 filières de compétences, et sur l’ensemble de nos diplômes – qu’il s’agisse de diplômes d’Etat comme le BTS ou des 25 titres exclusifs que nous avons élaborés et enregistrés au RNCP.

 

Notre objectif est donc d’améliorer les pratiques pédagogiques de nos enseignants et formateurs, notamment grâce aux outils numériques. Concrètement, cela se traduit par plusieurs initiatives :

• l’organisation d’une convention pédagogique qui réunit tous les 2 ans nos formateurs et enseignants

• l’animation de notre école de formateurs Pedagogia, basée sur un catalogue de formation-action prônant les pédagogies actives et l’intégration habile des technologies

• le développement de nos départements Digital Teaching, installés dans chacune de nos 3 régions

• l’enrichissement permanent de notre LMS, basé sur Moodle

• l’organisation d’ateliers de retours d’expérience et d’échanges de pratiques

• la conception de parcours blended sur mesure

 

Quels étaient les objectifs et les thèmes de votre convention, organisée à Lyon en août 2017 ?

 

Les échanges ont été riches et nombreux au sein de notre communauté d’enseignants, de formateurs et d’experts en éducation ! L’idée générale était d’ouvrir le champ des possibles, de susciter des initiatives et des expérimentations, c’est-à-dire d’inciter à prendre des risques calculés. La plupart des témoignages et ateliers étaient animés par des formateurs internes qui démontraient que « c’est possible ».

Avec ce public d’environ 300 personnes, nous avons notamment abordé les classes inversées, un thème classique, mais aussi les « classes renversées » – comme nous y a invité Jean-Charles Caillez. Ce professeur de génétique a partagé son expérience, très positive, des « classes renversées ». En bref, le principe pédagogique consiste à faire concevoir le cours et les évaluations par les étudiants eux-mêmes. Ces derniers soumettent leur travail à l’enseignant qui prend la posture d’apprenant !  A la fois très stimulante et amusante, cette présentation résume bien l’esprit général que nous voulons donner à nos conventions.

 

Quant au thème des neurosciences dans l’enseignement, très en vogue aujourd’hui et à juste titre, il a été largement abordé.

 

Nous avons également abordé ensemble les meilleures façons d’associer les tuteurs en entreprise à nos mécaniques pédagogiques. Notre volonté étant de créer les conditions pour qu’une intelligence collective puisse naître dans notre communauté pédagogique et produire ses effets positifs.

 

Quels sont les rôles pédagogiques de vos départements de Digital Teaching et de vos Learning Labs ?

 

Nos départements de Digital Teaching effectuent une sélection parmi les très nombreuses technologies pédagogiques disponibles sur le marché. Il en sort de nouvelles chaque jour ! Nos équipes testent et évaluent ce qu’elles pourraient apporter à nos enseignants et formateurs – qui sont au nombre de 1200 environ. (Voir notre article « Il y a un fort enjeu à savoir créer des usages pédagogiques ».)

 

Les équipes de Digital Teaching facilitent ensuite le déploiement des outils et technologies retenues, via notre école de formateurs Pedagogia qui englobe les programmes de formation à ces nouveaux outils et au développement de scenarii pédagogiques multimodaux. On y apprend, par exemple, à dynamiser un présentiel, à créer des évaluations variées et ludiques, et à scénariser un parcours pédagogique blended. On y présente aussi les modalités pour nouer des partenariats féconds, notamment avec des éditeurs.

 

Quelques chiffres concernant Pedagogia : depuis plus de 5 ans, ce sont plus de 300 formateurs formés et accompagnés, le développement de plus de 2300 espaces de cours sur notre plateforme e-learning.

 

Bien sûr, cette démarche et cet écosystème profitent à l’ensemble de nos 8 filières pédagogiques et in fine à notre public d’étudiants, d’apprentis, de salariés en formation continue, de personnes en reconversion professionnelle, etc.

 

Utilisez-vous des logiciels professionalisants à IGS, et dans quel cadre ?

 

Il nous parait important, effectivement, de mettre certains logiciels professionnalisants à la disposition de nos apprenants. C’est notamment ce que nous proposons dans les domaines de la comptabilité et de la paie, sur la base des ERP de Cegid. Nous développons également, pour ces outils, des scénarios pédagogiques originaux. Cette démarche est naturelle pour IGS : elle correspond à la volonté de répondre aux besoins réels de nos clients finaux, c’est-à-dire les entreprises. Et cela suppose d’en faire utiliser intelligemment les principaux outils.

 

En quoi les départements RH et Paie sont-ils associés à ces initiatives ?

 

Les formateurs et enseignants impliqués dans nos filières RH et Paie sont impliqués à tous les niveaux. Ils ont donc participé à l’animation de notre convention pédagogique, et ils participent aux activités de co-construction avec nos départements de Digital Teaching, notre école de formateurs et nos Learning Labs.

 

Plus précisément, nos filières RH et Paie sont à l’origine de plusieurs expérimentations ou initiatives qui font l’originalité d’IGS. Citons en particulier la mise en œuvre d’une démarche dont les objectifs visent la cartographie des compétences et la construction de son portfolio.

 

Comment sont organisés vos Learning Labs ?

 

Rappelons que le réseau français des Learning Labs est notamment à l’initiative de Jean-Pierre Berthet (voir notre article « Les compétences clés du XXIème siècle sont une bonne garantie d’employabilité« ). Nous nous y sommes associés dès les premiers mois de sa création.

 

Conformément au principe général, nos Learning Labs sont des lieux d’expérimentation des pédagogies actives et collaboratives et de partage de connaissance. Nous avons 1 Learning Lab à Paris, Lyon et Toulouse et plusieurs répliques sous forme de salles digitalisées. Ils sont utilisés quotidiennement par nos formateurs et enseignants, et par nos équipes de Digital Teaching.

 

A propos du Groupe IGS

Depuis sa création en 1975, l’Institut de Gestion Sociale devenu le Groupe IGS reste fidèle à ses valeurs, Humanisme, Entrepreneuriat & Professionnalisme, et cultive une expertise dans la liaison « emploi – formation »..
Il intervient en formation initiale, formation continue, apprentissage, alternance, et insertion des demandeurs d’emplois. Il propose 8 filières de compétences et d’expertises métiers, dispense 140 programmes de bac à bac+5 et forme plus de 13 000 personnes chaque année sur 6 campus.
http://www.groupe-igs.fr